Notre équipe d’instructeurs

L’équipe d’instructeurs qui entoure Sensei Domnic est dynamique et passionnée pour les arts martiaux. Tous sont des instructeurs certifiés dans leurs disciplines respectives; ils prennent leur travail d’enseignant à coeur et se s’assurent de la progression et du bien-être de leur élèves.

Nos instructeurs sont des modèles pour tous nos élèves. Ils contribuent largement à l’atmosphère conviviale et familiale que l’on retrouve au dojo.

SENSEI MARIE-CHANTAL ROCHELEAU, 3e DAN – KARATÉ

Sensei Marie-Chantal Rocheleau commence le karaté en 1999 et passe en avril 2002 sa ceinture noir 1ère dan devant Soshu Shigeru Oyama devient instructeur certifiée et mandatée par la WOKO. Sensei Marie-Chantal ajoute un 2ième dan en 2007 et une 3ieme dan en 2015  à sa ceinture noire passé dojo-mère à Danbury, CT, USA.

Elle est une des rares femmes qui demeure active dans les compétitions de catégorie plein contact. Elle décroche le titre de championne provinciale (combat plein contact sans protection) en 2002 et participe a une multitude de compétition en katas et katas armée a travers le Québec et les États-Unis.

Par sa détermination et sa force de caractère, elle réussit a rallier son travail d’entraîneur au Palais des Sports de St-Carles Borromée, d’instructeur de cardio tae boxe, de stretching et son rôle de mère. En plus d’être technicienne en diététique, elle reste à la fine pointe de l’entraînement personnalisé avec plusieurs certifications (A.N.I.E entraînement personnalisé nov. 2006, kick boxe mégamix déc. 2006, diététique sportive coach export janv. 2007, R.C.R 2006 a 2018 et sauveteur 2003-2004).

Instructeur au dojo Kanreikai Joliette avec quelques poses reliées aux 3 grossesses depuis 2007. Dernière compétition knockdown Jonquière en 2013. participe activement au développement du dojo de Joliette, dans les démonstrations (casses de planches , kata et katas armés), en enseignant  le karaté et préparant un retour  à la compétition en 2016.

Son implication est énorme dans son dojo, étant la conjointe de Sensei Dominic et ayant 3 enfants actifs autant au dojo qu’en compétition. Participe régulièrement au clinique et camp d’été de l’organisation Kanreikai.

SENSEI JEAN-FRANÇOIS PARADIS – GRAPPLING ET ARTS MARTIAUX MIXTES

Sensei Jean-Francois Paradis pratique les arts martiaux depuis 1992. Étant ouvert à toutes les formes de combat et à la recherche du système parfait, il pratique une large variété de style (kickboxing, kungfu, sendo, kungfu longfeng, jeet kune do, judo kimewaza, bujindo jujutsu, karaté, jiu jitsu brésilien, lutte soumission(ISWA) et arts martiaux mixtes.

Pour finalement comprendre que le meilleur style est celui qui lui offre le coté compétitif, l’obligeant à se surpasser en faisant face à une multitude d’adversaires, l’obligeant même à modifier sa façon de vivre (nourriture et discipline de vie).

En 2005, il joint l’équipe Kanreikai Joliette comme compétiteur de karaté plein contact avec une fiche de 8-2.

De plus, il participe à plusieurs compétitions de grappling, terminant en 1ère position durant 2 années consécutives à Montréal (KIXX) et avec une domination totale à New-York en 2008 dans toutes les catégories (gi, no-gi et absolute).

Il obtient sa ceinture noire 1iere dan le 21 décembre 2008 devant Sensei Sylvain Guilbault en Bushindo Karaté Jiu jitsu. Il poursuit et obtient les 4 niveaux existants en lutte soumission et obtenant son dernier niveau en 2010 dans l’ISWA. En 2012 il sera champion poids lourd nord américain en Sambo.

Après avoir ainsi fait ses preuves face à Sensei Dominic Morin, il trouve sa place comme instructeur de grappling, fondant avec Sensei Dominic le Bujin Progessive Grappling Art. Puis participant à plusieurs combats en arts martiaux mixtes amateurs, il fera équipe avec Sensei Dominic pour devenir l’instructeur de sol de l’équipe d’arts martiaux mixtes amateur et professionnel de Kanreikai Joliette.

Il continue a enseigner chaque semaine conciliant sont travail d’agent d’intervention (depuis 2003) et sa famille de 4 enfants actifs en arts martiaux.

SENPAI CHANTAL MÉNARD, 1er DAN – KARATÉ

La passion de Senpai Chantal pour le karaté, elle la découvre en 2009 et commence à faire des compétitions dès 2010, en kata, kata armé et en combat.

Elle s’entraîne assidument  et s’implique dans le rôle d’assistant instructeur depuis 2012

Après l’obtention de sa ceinture brune en juin 2013 son implication confirme de plus en plus son goût d’enseigner et de transmettre sa passion qui continue de grandir. Première certification officielle d’assistant instructeur en janvier 2015.

Toujours active dans plusieurs compétitions par année dont Rochester NY en 2012 et Danbury CT en 2015. En 2013, elle remporte  la première place en combat adulte semi knockdown au Challenge défi de Jonquière.

En 2015 elle se rend deux fois aux États-Unis soit en février et en août pour les tests de ceinture brune barre noire et noire passée avec succès devant Hanchi Manny Matias. Obtention Ceinture noire 1ère Dan  en 2015, Certification d’instructeur chaque année depuis. Certification RCR et premiers soins depuis 2012.

Tout en conciliant son rôle de mère à celui d’instructeur de karaté, elle s’accomplie pleinement. Sa passion ne cesse de grandir et elle continue de la transmettre aux élèves du dojo et fait connaître le karaté dans la région de Lanaudière.

Encore active en compétition à ce jour en kata et kata armé, impliquée également dans le coaching d’élèves pour les compétitions, ainsi dans l’arbitrage et le jugement lors des compétitions.

ANNIE OUELLET – KICKBOXING ET BOXE

Étant technologiste médicale de profession, la santé globale du corps humain est une valeur très importante pour moi. Cela fait déjà 18 ans que la mise en forme fait partie intégrante de ma vie, autant du domaine de la musculation que le volet de la nutrition.

Je pratique le kickboxing depuis 2016, et quel regret de ne pas avoir découvert cet art martial plus tôt! Le kickboxing sollicite tous les muscles du corps humain, en plus d’améliorer notre flexibilité et d’apaiser notre esprit. Il est facile de repousser nos limites et c’est ce sentiment de dépassement de soi qui m’a tout de suite plu du kickboxing.

À 34 ans, avec beaucoup de travail et de volonté, j’ai réalisé mon premier combat en kickboxing! Et depuis je fais partie de l’équipe de compétition Kanreikai Joliette. En plus, je me perfectionne avec le karaté, discipline dans laquelle j’ai remporté la 1iere place au Kanreikai Chalenge/défi de Jonquière en avril 2018. Je suis prête à demeurer active en compétition pour plusieurs années , autant en kickboxing qu’en karaté.

J’ai ma certification  d’instructeur de Boxe niveau 1 et mes plans sont d’acquérir une formation supplémentaire en musculation et en nutrition sportive. J’enseigne depuis 2017 le kickboxing aux femmes et aux enfants. Étant moi-même mère d’un jeune garçon, j’ai beaucoup d’affinité avec les tout petits!

Je suis impatiente de vous rencontrer, que ce soit dans les cours ou en privé. En espérant vous transmettre ma passion de bouger et vous faire découvrir ce sport, le kickboxing, qui, je vous le dis, repoussera vos limites!

BENJAMIN RACINE – JIU-JITSU BRÉSILIEN, KICKBOXING ET ARTS MARTIAUX MIXTES

Benjamin Racine, instructeur pour les cours de jiu-jitsu brésilien, de kickboxing et d’Arts Martiaux Mixtes (AMM). Il commença son parcours dans les arts martiaux à l’âge de 6 ans, en 2003, alors qu’il s’initia au karaté auprès de Sensei Dominic Morin pour la première fois. Même si cette première expérience ne durera pas plus de deux ans, il en garda toujours de bons souvenirs.

Plusieurs années plus tard, il découvrit les arts martiaux mixtes en regardant le combat de Georges St-Pierre contre Carlos Condit en novembre 2012 à la télévision. Suite à cela il se mit de plus en plus à s’intéresser à ce sport qui ne faisait pas l’unanimité. Mais, il persévéra à essayer de convaincre ses parents d’accepter de lui permettre de pratiquer cette discipline.

C’est alors quand secondaire 4, alors âgé de 15 ans, qu’un ami de classe lui proposa d’aller essayer le jiu-jitsu brésilien auprès de son ancien professeur de karaté Sensei Dominic Morin. Grâce au vote de confiance qu’accordaient ces parents envers son instructeur il lui permit de pratiquer ce sport où il se découvrit une passion. De plus, il recommença à pratiquer le karaté, là où il fut ces premier pas en art martiaux, jusqu’à la ceinture jaune barre orange.

Par la suite dans le but de pouvoir copier son idole de l’époque Georges St-Pierre, il s’inscrivit au cours de kickboxing et de AMM (art martiaux mixtes) afin d’aller chercher un entrainement plus complet. Il fut surpris de voir que malgré son petit gabarit, il pouvait tout de même prendre part aux cours de combats grâce à la discipline et au respect des gens qui y participe. Ce qui l’amena au fil du temps à vouloir se mettre au défi en participant à des compétitions d’abord de jiu-jitsu brésilien et par la suite en participant à des combats de AMM, puis de kickboxing au niveau amateur.

Cette décision le mena vers une victoire à la compétition annuelle de grappling de son école dans l’absolute) au mois de mai 2017 (où tous les participants peu importe leur poids peuvent s’y affronter. Par ailleurs, en juin de cette même année, il acquit le grade d’instructeur ainsi que sa ceinture bleu de jiu-jitsu brésilien. Cela le mena aussi à faire son premier combat de MMA au mois de mars de cette même année où il y subit une première défaite par décision. Ce qui lui fit prendre conscience des sacrifices et du travail que cette discipline exige si l’on désire percer au niveau professionnel. C’est pourquoi dans le but de s’améliorer et d’apprendre de nouvelles techniques à travers d’autres styles d’arts martiaux, il alla au Tristar gym de Montréal. Il y rencontra Aiemann Zahabi combattant de l’UFC ainsi que  Donald Marcelin combattant tous deux instructeurs de jiu-jitsu brésilien qui lui fournirent le soutien pour progresser (et continuent de le soutenir) afin de poursuivre son cheminement vers de plus hauts niveaux.

Durant son parcours, il a notamment remporté son combat retour sur son adversaire de son premier combat de AMM, mais cette fois en kickboxing grâce à une belle victoire par arrêt de l’arbitre et il gagna la compétition annuelle de jiu-jitsu de son école en 2018 dans la catégorie avancée.

C’est donc dans l’espoir de vivre cette passion qu’il s’est découvert à travers l’accompagnement offert à l’école Kanreikai Karaté Joliette, qu’il continue de s’entraîner et d’y enseigner afin de pouvoir réaliser ses ambitions c’est-à-dire devenir un combattant professionnel en art martiaux mixtes chez les poids mouches.